Le cheval au service de la collectivité, c’est possible.

Le séminaire professionnel, équi-meeting cheval territorial organisé les 15 et 16 septembre au Lion d’Angers, a pour objectif de démontrer le potentiel offert par les diverses utilisations du cheval...

Le séminaire professionnel, équi-meeting cheval territorial organisé les 15 et 16 septembre au Lion d’Angers, a pour objectif de démontrer le potentiel offert par les diverses utilisations du cheval dans nos villes. Le cheval territorial propose un nouveau modèle écologique, économiquement intéressant et socialement riche pour les populations. Comment et pourquoi ? L’équi-meeting cheval territorial y répondra.

Pour preuve, du mercredi 14 septembre jusqu’au vendredi 16 septembre, le cheval sera utilisé pour participer activement à la vie de la commune du Lion d’Angers notamment dans le domaine du transport et de l’entretien des espaces verts et naturels.

Le cheval territorial, ça existe – exemple à Poitiers

Lors du séminaire, l’exemple de la ville de Poitiers sera notamment présenté.
Depuis 2004, la ville de Poitiers utilise le cheval pour entretenir et développer des activités sur le Domaine des Bois de Saint-Pierre, base de loisirs d’environ 254 hectares.
Cinq employés municipaux (3 meneurs et 2 aides) accompagnés de quatre chevaux de trait, un poney et un baudet du Poitou mettent en œuvre une douzaine d’activités liées à la traction animale. Une grande partie des activités a d’abord été développée pour l’entretien du site : tonte, ramassage de poubelles, arrosage …
Vincent Pellerin du service espaces verts de la ville de Poitiers a observé que :  » Depuis que nous effectuons le ramassage des poubelles avec le cheval dans le parc, nous avons remarqué une amélioration du comportement des usagers notamment sur le tri des déchets. La communication entre les agents municipaux et le public est facilitée par la présence du cheval et les messages passent mieux.

Aujourd’hui, le cheval est également utilisé pour des activités pédagogiques en direction des publics handicapés et des enfants et quelques animations commence aussi a être exportées dans l’hyper centre de Poitiers..

Pour la ville de Poitiers, l’utilisation du cheval dans le cadre de la gestion des Bois de Saint-Pierre n’est pas seulement économiquement viable, c’est une énergie silencieuse, propre et attractive qui amène du lien social.

3 jours de mise en pratique dans la ville du Lion d’Angers

Dès le mercredi 14 septembre, les chevaux et les meneurs seront au service de la ville du Lion d’Angers. De nombreuses activités illustreront l’étendue des services réalisables avec le cheval.

Dans le domaine du transport de personnes, des navettes scolaires remplaceront les bus, les matins en direction des écoles maternelles et primaires. Une visite des nouveaux quartiers de la commune, des promenades dans le parc de l’Isle Briand et un déplacement vers les courses du mercredi à l’hypodrome seront proposées. Des navettes hippomobiles desserviront le marché le vendredi matin.

Les chevaux seront également utilisés pour animer des ateliers pédagogiques dans les écoles et des activités ludiques en partenariat avec le centre de loisirs de la commune et l’EHPAD.

De nombreux ateliers, seront dédiés à l’entretien des espaces verts et à la collecte des déchets, les jeudi et vendredi après-midi : démonstration de maniabilité, arrosage, tonte et désherbage des allées …

Ainsi, 20 chevaux, 10 meneurs et 10 accompagnateurs vont se relayer pendant 3 jours pour faire vivre la commune du Lion d’Angers au rythme des sabots et se substituer avantageusement aux engins motorisés. Quoi de mieux qu’une mise en pratique sur le terrain pour promouvoir cette énergie douce, non polluante, renouvelable et génératrice de liens sociaux.

Renseignements, programme, inscriptions

Cet article Le cheval au service de la collectivité, c’est possible. est apparu en premier sur Les Haras nationaux.

Source:: Haras-Nationaux

Categories
Actu

Rapporté par

Pin It on Pinterest