Lamaze au bout du suspens !

Quel plaisir de revoir Eric Lamaze au sommet du podium du Grand Prix de La Baule ! Les larmes aux yeux, le Canadien s’imposait devant cinquante partants avec grand nombre de...

Quel plaisir de revoir Eric Lamaze au sommet du podium du Grand Prix de La Baule ! Les larmes aux yeux, le Canadien s’imposait devant cinquante partants avec grand nombre de Français engagés, excepté Aymeric de Ponnat qui préférait économiser sa monture de têteArmitages Boy. Ce Grand Prix composé d’une manche et d’un barrage, aura donc probablement offert aux spectateurs l’un des plus grands moments sportifs de l’année. Les résultats des Français étaient également très satisfaisants, des performances de bon augure pour les Jeux Équestres Mondiaux 2014. Retour sur un Grand Prix qui restera dans les annales.

Frédéric Cottier avait concocté pour ce Grand Prix dominical, un parcours très subtil dans les distances courtes et longues, avec un double et un triple relativement fautifs.Denis Lynch, deuxième à prendre le départ, présentait Abbervail van het Dingeshof suite aux coliques survenues sur All Star 5 dans la nuit. Le premier tricolore Julien Epaillard, s’élançait en numéro quatre avec Qarat de la Loge. Malheureusement le couple très performant en ce moment écopait de douze points de pénalités. Une contre-performance rapidement comblée pour le public grâce à Simon Delestre qui enflammait la piste en signant le premier parcours presque parfait, avec Qlassic Bois Margot. Un score qu’imitaitKévin Staut avec Reveur de Hurtebise *HDC, après avoir concédé deux barres dans la Coupe des Nations vendredi. Gregory Wathelet était encore proche d’une fabuleuse performance aux commandes de son jeune mais talentueux Sea Coast Forlap Dc, mais une barre en sortie de triple les a privé du barrage. Associé aujourd’hui à Utamaro d’Ecaussinnes, Joe Clee continuait son ascension fulgurante de cette saison en étant une fois de plus, sans-faute. Un quadruplé de cravaches tricolores foulait ensuite la piste, dontMarie Hécart (Myself de Brève) et Timothée Anciaume (Paddock du Plessis*HN) qui essuyaient une barre de leur monture, malgré deux tours parfaitement montés. Alors queMichel Hécart quittait la piste avec deux fautes aux rênes de Quatrin de la RoqueOlivier Guillon s’en allait à pied avec Lord de Theizé. Le fils de Donald Rouge qui effectuait son grand retour en CSI 5*, mettait son cavalier à terre après une mésentente devant le double adjacent au gué. Scène dramatique pour Ben Maher qui, après un début de parcours à son aise, mettait pied à terre suite à une mauvaise réception de son cheval Urico, qui boitait soudainement. Le cheval a donc dû être évacué en van pour aller à l’infirmerie. Un contre-temps pour Patrice Delaveau qui a devait donc retourner au paddock alors qu’il entrait tout juste en piste lors de l’incident. Cependant cette situation ne l’a pas empêché de signer le quatrième score parfait avec Carinjo *HDCAbdelkébir Ouddar confirmait quant à lui son rôle de leader de l’équipe marocaine en sortant encore une fois, indemne de toute pénalité avec Quickly de Kreisker. Mais avant cela, le public Baulois applaudissait Pénélope Leprévost qui une démontrait une fois de plus, tout le talent de Dame Blanche Van Arenberg. Âgé de dix-huit ans seulement, Jos Verloy confirmait tout son talent et le potentiel de son complice Domino en se qualifiant également au barrage. De retour en CSI 5*, Laurent Goffinet (Qantar des Etisses) encaissait une barre à son compteur de points, tout comme Mathieu Billot en selle sur U2Roger-Yves Bost et Qoud’Coeur de la Logeécopaient de huit points de pénalités alors que Jérôme Hurel et Quartz Rouge sortaient de piste avec douze points. Un score lourd mais compréhensible suite à leur participation à la Coupe des Nations. Enfin Eric Lamaze et Paul Estermann concluaient cette première manche en réalisant deux tours proches de la perfection.

  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Photo : Abdelkébir Ouaddar & Quickly. Copyright : Maxence Magnin

Neuf barragistes et non des moindres composaient cette dernière étape décisive pour la victoire avec parmi eux, quatre Français. Simon Delestre ouvrait le bal avec un double sans faute de Qlassic Bois Margot mais fut battu par Kévin Staut et Rêveur de Hurtebise *HDC, plus rapides. Joe Clee faisait de même avec un chronomètre plus lent, compte tenu de la jeune expérience de son cheval. Patrice Delaveau entrait alors en piste. Le vainqueur de l’an passé comptait bien réitérer sa magnifique performance en abaissant le chronomètre de son coéquipier d’écurie de plus d’une seconde. Impétueux et redoutable, Jos Verloys’intercalait entre Simon Delestre et Kévin StautPénélope Leprévost n’avait rien à perdre avec Dame Blanche van Arenberg. L’amazone, qui remportait hier une épreuve à 150 cm avec Mylord Carthago *HN, a donc pris tous les risques pour s’installer finalement, à une honorable quatrième place, devant son compagnon. Qui aurait cru qu’Abdelkébir Ouaddarimposerait à l’élite mondiale un chronomètre abaissé de plus d’une seconde alors que l’on pensait Patrice Delaveau imbattable ? Mais le suspens a duré jusqu’au bout avec Eric Lamaze et Powerplay. Avant-dernier à défendre ses chances, le vainqueur du Grand Prix en 2011 réalisait une leçon d’équitation en supprimant une foulée dès le premier obstacle et abaissant le chronomètre du Marocain de deux secondes. Avec une faute, Paul Estermannabandonnait pour ne pas imposer à sa jument, un tour inutile.

  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Photo : Eric Lamaze & Powerplay. Copyright : Diane Pigaglio.

Cet Open de France se termine donc comme il a commencé, en apothéose. Avec une victoire en Coupe des Nations, une autre dans le derby et enfin la magnifique victoire de Mylord Carthago*HN hier dans le petit Grand Prix, la France se souviendra longtemps de cette édition 2014 où le temps était de plus, radieux. Aujourd’hui, cette victoire du champion Olympique 2008 était d’autant plus significative puisqu’il remportait en 2011, cette épreuve avec le cheval de sa vie, le regretté Hickstead. Ce concours laisse donc présager de bonnes choses pour les Jeux Equestres Mondiaux, dans quatre vingt dix-sept jours exactement…

Source: InfoJumping

  
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest
  
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur,
BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre,
BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR),
Bac Pro Conduite et Gestion d’une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest