Cinq pays sur le podium à Dublin !

C’est à Dublin, en terres irlandaises, que l’ultime étape Coupe des Nations de division 1 se tenait. Pour certains, elle était un challenge personnel, pour d’autres, c’était la dernière chance afin...
Jessica Springsteen et Vindicat W au CSI 5* de Cannes l'an passé.

C’est à Dublin, en terres irlandaises, que l’ultime étape Coupe des Nations de division 1 se tenait. Pour certains, elle était un challenge personnel, pour d’autres, c’était la dernière chance afin de se qualifier pour la grande finale de Barcelone organisée en mi-octobre. Retour sur ce dernier temps fort du circuit Coupe des Nations.

 

Le bal commençait à 16 heures. Le premier cavalier à s’élancer se prénommait le Kaiser. En effet, l’Allemagne se voyait, par tirage au sort, passer en première. Et c’est Ludger Beerbaum qui la représentait. En selle sur Chaman, le multi-médaillé sortait rapidement de piste et se faisait éliminer suite à deux refus du triple aux couleurs de Longines. Ses compatriotes ne faisaient guère mieux roulements après roulements. Patrick Stühlmeyer écopaient de seize points de pénalités, associé de Lacan 2. Andre Thieme ainsi que Daniel Deusser manquaient de chance et alourdissaient le score de la Mannschaft en fautant tous deux à une reprise. La seconde cravache à fouler la piste herbée de Dublin était Darragh Kenny. Celui qui fait sensation depuis quelques mois courrait ici devant son public et bouclait un tour à seulement quatre points. Les britanniques comptaient sur cette dernière étape afin de grappiller des points qui leurs permettront de participer à la Finale Coupe des Nations. Le premier couple anglophone s’agissait d’un duo phare du circuit. Cella, pilotée par le numéro deux mondial Ben Maher, sortait de piste avec une faute… Rien de catastrophique il est vrai, résultat décevant néanmoins compte tenu du métier des deux sportifs. Les Etats-Unis alignaient également une équipe mêlant expérience et fraîcheur. Charlie Jayne démontrait déjà l’assurance dont les américains faisaient preuve et signait un parcours sans faute, le premier de l’épreuve. Jessica Springsteen l’imitait un roulement après en sortant de piste avec un score vierge, accompagnée de son bon Vindicat W ! L’Ukraine enchaînait alors. Les couples sélectionnés  étaient soit très récents, soit peu expérimentés. Mais les apparences sont parfois trompeuses. Cassio Rivetti scellait pour l’occasion sa nouvelle recrue, Sea Coast For Lap DC, auparavant monté par le belge Gregory Wathelet. Il mettait une barre à terre. L’ukrainien suivant, le richissime Alexander Onyshchenko, écopait d’un score similaire avec l’ancien étalon du tricolore Simon Delestre, Valentino Velvet. Les deux nouveaux compagnons finissaient d’ailleurs huitièmes du Grand Prix du Longines Global Champions Tour de Valkenswaard le week-end dernier grâce à un double sas faute où le bai brun semblait fort à l’aise. C’était ensuite au tour de la France de faire son entrée dans le match. Bien que cette étape ne pouvait pas rapporter de points pour le Finale de Barcelone, pour laquelle la France était normalement déjà qualifiée, le chef d’équipe Philippe Guerdat avait choisi des couples talentueux pour défendre les couleurs bleues blanches et rouges. Timothée Auciaume, associé à Padock du Plessis*HN faisait quatre points, tout comme Cédric Angot sur Rubis de Preuilly et Frédéric David avec Equador van’t Roosakker. Le seul sans faute français était attribué à Quartz Rouge. Sous la selle de Jérome Hurel, le puissant étalon n’effleurait aucun obstacle. Partant en dernière, l’équipe suédoise pouvait compter sur trois de ses têtes d’affiche. En effet, Rolf-Göran Bengtsson n’était pas de la partie et le jeune Alexander Zettermann s’ajoutait. Malin Baryard Johnsson, associée au fabuleux H&M Tornesh et Henrik von Eckermann aux rênes de Cantinero signaient deux superbes sans fautes. L’inexpérimenté mais prometteur Alexander Zettermann (qui sera d’ailleurs le sujet de notre prochain article « Jeune Talent »), faisait chuter une barre, accompagné de son cheval de tête Cafino, mais réalisait tout de même une très bonne performance ! Ces bons scores permettaient d’effacer les huit points de Jens Fredricson et Lunatic. Ratrappant la faute de Ben Maher, tous les autres britanniques signaient le clear round. Joe Clee sur Utamaro d’Ecaussinnes, Spencer Roe et Wonder Why, ainsi que le numéro un mondial Scott Brash avec Hello Sanctos, les trois duos confirmaient la motivation des anglais de faire partie de la finale et se positionnaient en tête, à égalité avec les néerlandais, à l’issue de la première manche. L’Irlande peinait fortement à s’illustrer chez elle. Les sérieuses cartouches étant en préparation pour les Jeux Équestres Mondiaux, le sélectionneur Robert Splaine nous proposait des duos divers, qui écopaient d’un total de douze points. Les Etats-Unis et la Suède étaient donc provisoirement deuxièmes, tandis que la France et l’Ukraine se partageaient la troisième position.

 

Jessica Springsteen et Vindicat W au CSI 5* de Cannes l'an passé.
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Jessica Springsteen et Vindicat W au CSI 5* de Cannes l’an passé.

 

Obstacles nettoyés, piste inspectée, chevaux désaltérés, la seconde manche de cette ultime étape Coupe des Nations de première division pouvait débuter. Les tricolores démontraient de belles choses en cette deuxième partie. Le gris Padock du Plessis*HN se rectifiait ici et ne faisait chuter aucune barre, piloté par Timothée Anciaume. Score égalé par Cédric Angot sur Rubis de Preuilly. Frédéric David, en selle sur Equador van’t Roosakker, écopait de douze points de pénalités, tandis que Jérome Hurel ne réalisait pas le double sans faute et fautait à deux reprises, associé à Quartz Rouge. Malgré les quelques fautes de trop pour accrocher la victoire, l’équipe tricolore se hissait sur la troisième marche du podium ! La Suède elle, ne réalisait aucun parcours vierge en cette seconde partie mais n’affichait que des quatre points. En effet, les trois têtes d’affiche (Jens Fredricson, Malin Baryard Johnsson et Henrik von Eckermann) fautaient tous à une reprise, et le jeune Alexander Zetterman faisait huit points. La team suédoise prenait donc comme la France une troisième place. Chose rare mais bien réelle, l’Ukraine venait également se joindre aux deux pays sur la troisième marche du podium ! Alexander Onyshchenko, aux rênes de Valentino Velvet, et Ferenc Szentirmai en selle sur Chadino déroulaient aisément deux sans fautes, et Katharina Offel faisait, tout comme en première manche, huit points. Sea Coast Forlap DC avait du croiser le beau Chaman en coulisses pendant la petite pause. L’étalon se faisait éliminer à cause de deux refus sur le triple Longines, comme le fils de Baloubet du Rouet le faisait en première manche. Bonne opération ensuite pour les britanniques ! Tous les duos écopaient de quatre points de pénalités sauf Spencer Roe sur Wonder Why qui signait donc un double sans faute. L’équipe prenait donc la seconde place et gagnait son ticket pour la finale de Barcelone en octobre prochain. Et ce fut une victoire anglophone puisque les Etats-Unis s’illustraient avec brio ! Absents du circuit européens pendant la période hivernale, nous avons souvent tendance à oublier le talent et la teneur en énergie des américains. Charlie Jayne, pilotant Chili RZ, et Jessica Springsteen chevauchant Vindicat W, réalisaient le double sans faute ! Katherine A Dinan se reprenait en seconde manche et signait un parcours vierge, en selle sur le splendide et aérien Nougat du Vallet ! La sélection des Jeux Équestres Mondiaux pourraient bien être rude tant de couples prétendants il y a…

 

Katherine A Dinan et Nougat du Vallet à la Finale Coupe du Monde de Lyon. Copyright : Auriane Guiot / Info Jumping
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Katherine A Dinan et Nougat du Vallet à la Finale Coupe du Monde de Lyon.
Copyright : Auriane Guiot / Info Jumping

 

La France, après cette ultime étape Coupe des Nations, prend donc la tête définitive du circuit. Notre équipe nationale remportera-t-elle comme l’an passé la coupe ?

Résultats complets : cliquez ici ! 

Source: InfoJumping

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur,
BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre,
BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR),
Bac Pro Conduite et Gestion d’une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest