Portrait de stagiaire : Sabine, du clavier d’ordinateur au travail du cuir

La sellerie-bourrellerie, un métier qui suscite vocation et reconversion ! Après 25 années à pianoter sur les claviers d’ordinateur, Sabine C. souhaite changer de voie pour le commerce de...

La sellerie-bourrellerie, un métier qui suscite vocation et reconversion ! Après 25 années à pianoter sur les claviers d’ordinateur, Sabine C. souhaite changer de voie pour le commerce de matériel équestre, en y associant la réparation et la confection d’articles en cuir. C’est à Rosières aux Salines auprès de Xavier Bricaire , sellier-bourrelier des Haras nationaux, qu’elle a suivi une formation d’initiation en sellerie (35h).

Sabine a réalisé un licol durant sa formation à Rosières

 » Sabine, avant la formation, aviez-vous déjà quelques bases en couture classique ? En travail du cuir ?
– J’avais quelques notions de couture classique textile, mais aucune avec le travail du cuir. Je ne connaissais pas la couture sellier à deux aiguilles que Xavier m’a très bien apprise.

– Pourquoi avoir choisi cette formation ? Avez-vous un projet en particulier ?
– Avec le souhait de changer de voie professionnelle, j’ai choisi le stage d’initiation à la sellerie car j’avais besoin d’une formation de courte durée qui me permettait d’avoir des notions de couture sur cuir. En effet, je vais ouvrir un magasin de vente de matériel équestre et je désire y intégrer des petites réparations en sellerie et, s’il y a une demande, la création d’objets de sellerie comme par exemple le licol et sa longe que j’ai fabriqué avec l’aide avisée de Xavier.

  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Sabine a réalisé un licol durant sa formation à Rosières

Ce licol a d’ailleurs eu un grand succès auprès de mes amis cavaliers et de la responsable du centre où je monte à cheval. Tous ont pensé que le licol avait été fait à la machine et non à la main. De ce fait, je suis assez fière de ma création. Merci Xavier !

– Comment s’est déroulée la formation ? Que vous a t-elle apportée ?
– La formation suivie avec Xavier a été pour moi un grand moment de bonheur car j’ai pu apprendre sérieusement les gestes simples de la couture du cuir (connaître les différentes parties d’une peau et en choisir les meilleurs morceaux pour chaque pièce du licol, la mesure et le traçage au compas, la découpe, l’utilisation de l’aba-car et du formoir, la couture, le verrage, les épissures pour la longe etc…). Créer un objet de A à Z rien qu’à la main a été pour moi une grande expérience. Elle m’a permise de connaître le métier de sellier en y apprenant tous les gestes qui me serviront pour mon évolution professionnelle.

Cette formation s’est déroulée, de plus, dans le cadre idyllique du Haras de Rosières-aux-salines avec vue sur les magnifiques jardins et écuries entretenus tous les deux avec brio.

– Recommanderiez-vous cette formation à votre entourage ?
J’ai tellement apprécié cette formation que j’en ai fait l’éloge autour de moi. Je recommande à tous les amoureux des chevaux et à ceux qui aimeraient connaître le travail de sellier de faire leur formation dans les haras de France. J’espère, si le temps me le permet, faire la formation de 35 heures  » Se perfectionner en sellerie à Rosières-aux salines.
Un grand Merci à Xavier Bricaire.

Retrouvez toutes les dates de formation sellerie en région :

Cet article Portrait de stagiaire : Sabine, du clavier d’ordinateur au travail du cuir est apparu en premier sur Les Haras nationaux.

Source:: Haras-Nationaux

Categories
ActuAlsaceBourgogneBourgogne Franche-ComtéChampagne-ArdenneFranche-ComtéGrand-EstLorraine

Rapporté par

Pin It on Pinterest