Ninon Castex : « On ne pouvait pas faire mieux cette année ! »

Ninon Castex, en selle sur Quabar des Monceaux, est devenue Championne d’Europe individuelle et par équipe à Millstreet, en Irlande, cette semaine ! Jamais un cavalier français n’était parvenu...
Ninon et Quabar sont devenus Champion de France Excellence il y a deux semaines. photo : Marguerite Brassens

Ninon Castex, en selle sur Quabar des Monceaux, est devenue Championne d’Europe individuelle et par équipe à Millstreet, en Irlande, cette semaine !
Jamais un cavalier français n’était parvenu à décrocher cette médaille.
Quinze jours après être devenus Champions de France à Lamotte Beuvron, Ninon et Quabar récidivent mais cette fois devant l’élite européenne.

Info Jumping est parti à la rencontre de cette jeune fille pleine d’ambitions, à peine rentrée d’Irlande, des étoiles plein les yeux …

 

Ninon et Quabar sont devenus Champion de France Excellence il y a deux semaines. photo : Marguerite Brassens
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Ninon et Quabar sont devenus Champion de France Excellence il y a deux semaines.
photo : Marguerite Brassens

IJ : Comment as-tu abordé ces championnats ?

NC : « Pour ce championnat je ne me suis vraiment pas mise de pression. Je l’ai monté comme un concours normal, de toute façon je ne suis pas du genre à stresser. J’ai entièrement confiance en Quabar et inversement, on venait de clore une superbe saison donc tout allait pour le mieux .

IJ : Comment t’es-tu sentie au cours de la compétition ? 

NC : Je me suis sentie très à l’aise, les combinaisons correspondaient bien à Quabar qui n’a pas beaucoup d’amplitude et de force. Les parcours étaient techniques mais pas gros à part en 2ème manche de la finale .

IJ : Quelles sont les qualités principales d’un poney de sport pour ces échéances ?

NC : Il faut avoir un poney très compétitif, courageux ayant un bon mental, car pour enchaîner 5 parcours à 135 il faut vraiment aimer ça ! Bien sur, il faut un poney avec une excellente qualité de saut et une bonne amplitude.

IJ : Sans faute dans la dernière manche, et tu es Championne d’Europe. Cela doit mettre la pression !

MB
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

NC : Je ne cache pas que j’espérais vraiment gagner cette année. On a réussi, je suis très fière de Quabar qui a montré encore une fois à ceux qui en doutent toujours qu’il est extraordinaire.

IJ : Penses-tu que ces deux titres vont changer quelque chose pour toi ? 

NC : Je ne sais pas vraiment je ne me rends pas encore vraiment compte de ce qui nous arrive. En tout cas on aurait pas pu faire mieux cette année .

IJ : Quelle est la première chose à laquelle on pense quand on passe la ligne d’arrivée avec le titre de Champion d’Europe ? 

NC : J’ai tout de suite pensé à Quabar, à tout ce qu’on a fait ensemble. Et que sans lui je n’aurais jamais fait le quart de ce qu’on a fait ensemble !

IJ : Neuf GP Excellences remportés cette année, Championne de France, double Championne d’Europe, du jamais vu ! T’en rends-tu compte ? 

NC :C’est vrai que c’est vraiment extraordinaire mais je ne m’en suis pas vraiment rendu compte. Je suis tellement heureuse de finir mes années en équipe de France par deux titres de Champion d’Europe ! Je félicite par ailleurs toute l’équipe de CSO de cette année qui était vraiment au top (Victoria Tachet, Thomas Scalabre, Nina Mallevaey, ndlr) !

IJ : As-tu d’autres poneys pour épauler Quabar ? 

NC : Comme j’ai bientôt 16ans je pense que la plupart des poneys que je monte vont me quitter pour potentiellement laisser place à des chevaux, mais je compte bien garder quelques poneys l’année prochaine. Je ne sais pas encore qui restera aux écuries.

IJ : Comptes-tu passer à cheval l’année prochaine ? 

NC : J’ai déjà un cheval qui m’est confié par Mr Magdelaine , le propriétaire de Quabar. C’est un 6ans par Mylord Carthago et j’espère commencer les 125 130 cette saison. On verra ensuite si on m’en propose d’autres et j’aimerais bien tourner en Junior si je trouve un bon cheval avec un peu de métier.

IJ : Quels sont tes prochains objectifs ? 

NC :Je participe dans un premier temps au Sologn’Pony cet été et j’espère faire de bons résultats. J’aimerais ensuite réussir à bien tourner en 130 chevaux.

IJ : Souhaites-tu faire carrière dans le Jumping ? 

NC : Non, je préfère garder l’équitation comme plaisir, j’aimerais travailler dans le domaine de la médecine et avoir quelques bons chevaux à côté.

IJ : As-tu des personnes à remercier ? 

NC : Je remercie d’abord Quabar sans lequel rien ne serait possible, nous avons tout fait ensemble. Je remercie les propriétaires de Quabar de me faire confiance depuis maintenant 4ans. Je remercie mes parents qui me soutiennent et qui me permettent de faire tout ça. Je remercie tous mes amis qui ont toujours été là pour moi. Et je remercie enfin tous mes sponsors: CWD, le Sabotier, Draie, Arbalou soins, Horse Diffusion, Samshield, Royal Horse, Vision live.


IJ : Parlons de Quabar ! Peux-tu le décrire ?

NC : Quabar a une vraie personnalité. Il est très dominant avec les autres, c’est lui le chef à la maison. Il déteste quand je m’occupe de mes autres poneys, il fait la tête et il couche les oreilles. Il est très malin et volontaire à l’obstacle, il adore vraiment sauter il s’amuse beaucoup. Ça fait 4ans que je le monte, on se connaît vraiment par cœur ! La première épreuve à laquelle nous avons participé était une Poney 1, je crois même que nous avons fini derniers ! Et nous voilà aujourd’hui premier couple français à être Champion d’Europe individuel ! Je ne l’oublierai jamais, je n’ose même pas imaginer le choc que ça va me faire si un jour il part de la maison …

IJ : Quelles sont ses petites habitudes ? Comment prépare-t-on deux grosses échéances comme celle que tu viens de courir ?

NC : J’enchaîne rarement un parcours à la maison. On fait plutôt un exercice de six verticaux espacés de 2 foulées. On fait ça 3-4 jours avant le départ. Je le monte au moins 25min par séance. Il a une super condition physique, c’est important .

IJ : De qui t’inspires tu au quotidien ? Quels sont tes « modèles » ? 

NC : Bien sur tous les grands cavaliers internationaux sont des exemples, mais j’adore également l’équitation de Guillaume Batillat , un cavalier que mon père a formé, et qui tourne aujourd’hui en CSI 3 et 4 étoiles. Il a également participé au Longines Global Champions Tour d’Estoril.

 

Ce couple n’a pas fini de faire parler d’eux ! Nous leur souhaitons une belle fin de saison…

Bravo Ninon et Quabar !  Photo : Morgan Froment
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Bravo Ninon et Quabar !
Photo : Morgan Froment

 

Source: InfoJumping

Categories
Jumping

Rapporté par

Pin It on Pinterest