L’impérial quatuor de tête

Il y a du mouvement une fois de plus dans la ranking ce mois-ci ! Toujours en tête, l’indétrônable Scott Brash résiste à ses poursuivants en profitant des points...
Info Jumping

Il y a du mouvement une fois de plus dans la ranking ce mois-ci ! Toujours en tête, l’indétrônable Scott Brash résiste à ses poursuivants en profitant des points gagnés lors de sa victoire dans le global champions tour de Cannes. Derrière lui, l’anglais Ben Maher réduit petit à petit l’écart mais ne parvient toujours pas à retrouver la place de leader qu’il occupait peu de temps avant son compatriote. Ludger Beerbaum termine le trio de tête et assure sa place sur le podium en talonnant le jeune Maher. Marcus Ehning est lui aussi en embuscade à la quatrième place.

Ben Maher et Aristo Z dans une épreuve 145cm à Monaco, qu’ils ont d’ailleurs remporté
Copyright: Auriane Guiot – Info Jumping

Jusque-là, pas de changements mais à la cinquième place nous retrouvons un Français. Pénélope Leprevost n’est plus la numéro 1 française car elle se retrouve septième. Devant elle Kevin Staut reprend le dossard de numéro 1 français qu’il a si longtemps tenu en tant que meilleur cavalier au monde. Ce dernier se classe à la cinquième place de la ranking grâce notamment à sa troisième et sixième place lors des CSI de Cannes et Monaco, étapes du  global champions tour.  Patrice Delaveau gagne encore une place ce mois-ci et s’interpose entre Kevin et Pénélope, à la sixième place. Le cavalier normand remportait entre autres le CSI 5* de Saint-Tropez.
La fédération française d’équitation compte donc trois de ses cavaliers dans le top 10! Cela est de bon augure à moins de deux mois des jeux équestres mondiaux.

Si les cavaliers tricolores connaissent une bonne ascension, il n’en n’est pas de même pour tout le monde.. Kent Farrington passe de la cinquième à la neuvième place. Bezzie Madden se retrouve dixième alors que le mois précédent elle était huitième. Nous vous rappelons cependant que la cavalière Américaine est actuellement blessée à l’épaule et donc de ce fait totalement absente des terrains de concours. Quelques cavaliers à l’image de Gregory Wathelet et Rolf-Göran Bengtsson captent plusieurs places. Tous deux passent respectivement de la dix-sept à la treizième place et de la dix-neuf à la quatorzième place.
Pour les autres français les plus proches, Roger-Yves Bost est dix-septième et Simon Delestre dix-neuvième.

Le mois de juin a été le témoin de belles remontées, de belles avancées dans le classement mondial, en voici quelques exemples.
Le prodige belge Constant Van Paesschen intègre le top 30 des meilleurs mondiaux puisqu’il passe de la quarante-troisième à la vingt-huitième place. Ce fut un mois riche en classements et podium pour le jeune cavalier, il totalise entre autres des victoires dans des épreuves à 150cm à Shanghai et Monaco, une deuxième place dans une épreuve à 145cm à Monaco, une troisième place dans une 150cm de Shanghai et surtout, il prend la cinquième place du grand prix de Cannes et la cinquième de celui de Monaco. Comme lui Abdullah Alsharbatly marque une nette progression et quitte sa cinquante-huitième place pour la trente-cinquième. Ce cavalier était notamment quatrième du grand prix de Shanghai.
Récent vainqueur l’étape du global champions tour de Monaco, Bassem Hassan Mohammed fait une magnifique remontée en s’installant en tant que numéro 77 mondial, lui qui portait la casquette du numéro 111 le mois dernier. Le talent qatari s’est fait remarquer dernièrement en remportant donc le grand prix de Monaco et en se classant quatrième de celui de Cannes précédemment.

Classement complet à retrouver ici

Source: InfoJumping

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur, BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre, BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR), Bac Pro Conduite et Gestion d'une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest