Les Américains repètent avant les JEM !

C’est au cœur du beau cadre d‘Hickstead que les meilleures équipes mondiales se sont une fois de plus affrontées dans le circuit des Coupes des Nations. Si cette étape...


C’est au cœur du beau cadre d‘Hickstead que les meilleures équipes mondiales se sont une fois de plus affrontées dans le circuit des Coupes des Nations.
Si cette étape compte comme l’une des plus importantes car elle permet à certaines nations de répéter avant les jeux équestres mondiaux, elle l’est d’autant plus pour d’autres pays à l’image de la Grande Bretagne, les Pays-Bas, l’Irlande, la Belgique ou encore l’Allemagne, qui cherchent à glaner des points pour la finale du circuit qui se déroulera à Barcelone en septembre prochain.

Elizabeth Madden et Simon lors de la finale coupe du monde de Lyon en avril dernier Copyright : Auriane Guiot - Info Jumping
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Elizabeth Madden et Simon lors de la finale coupe du monde de Lyon en avril dernier
Copyright : Auriane Guiot – Info Jumping

Première à prendre le départ, l’équipe suisse impose de suite la cadence grâce au sans fautes de Niklas Arvidsson associé à Click and Cash 1155. Malheureusement pour le pays, les autres cavaliers ne suivront pas : Royne Zettermann, Angelie Von Essen et Niklas Jonsson ne trouveront pas l’issue du tour sans pénalité puisqu’ils terminent respectivement en 14, 4 et 17 points en première manche. À la fin de cette dernière, l’équipe de Sylve Soderstrand prend la huitième et dernière place du provisoire avec 18 points au compteur.
À la suite de Niklas Arvidsson, Mclain Ward en selle sur Rothchild signe à son tour, un beau parcours sans faute. Il sera imité par l’Irlandais Darragh Kenny et le Belge Pieter Devos. Le premier Britannique à s’élancer, Guy Williams, n’aura pas la même chance. Aux rênes de Zaire  il faute à deux reprises, ce qui le pénalise de huit points. Nicolas Delmotte, Marco Kutscher et Wout­Jan Van Der Schans ouvreurs Français, Allemand et Néerlandais font tomber une barre et écopent de quatre points.
Résultats en demi-teinte pour les seconds cavaliers de chaque équipe. Robert Whitaker et Nicola Philippaerts sortent de piste avec le lourd score de 12 points. Seule cavalière des États-Unis à fauter en première manche, la jeune Reed Kessler écope de 8 points une fois tous les obstacles franchis. Bart Bles, Shane Breen et Mathieu Billot font tous trois un petit quatre point. Seul l’Allemand Andre Thieme sort de piste avec le score vierge et rassure son équipe déjà pénalisée de quatre points.
Le troisième lot de cavaliers a offert un beau spectacle au public anglais. Toutes les nations à l’exception de deux ont réalisé un tour pénalisé de 4 points. En effet, les états-unis et l’Irlande sont les seules nations à tirer leur épingle du jeu et trouver l’issue du tour parfait.
À ce stade, il ne reste plus qu’un cavalier de chaque équipe à s’élancer avant de clôturer la première manche. Si les Allemands et français fautent à deux reprises, Ben Maher pour la Grande Bretagne tout comme Cameron Hanley fautent une fois et terminent leur tour en quatre points. Pour les autres nations, à savoir les États-Unis, les Pays Bas et la Belgique, leurs derniers cavaliers trouvent l’issue du tour sans faute.

À la fin de cette première manche, les États-Unis sont en tête avec un compteur qui affiche le score vierge suite aux trois sans fautes de leurs cavaliers. Derrière eux, l’Irlande et la Belgique sont à égalité avec quatre points de pénalités. Quatrième du classement provisoire, les Pays Bas et l’Allemagne totalisent huit points; la France sixième en compte 12 , la Grande-Bretagne est septième avec 16 points et enfin la Suisse clôt le classement à la huitième place avec un lourd score de 18 points.

Au début de la seconde manche, les Américains ne sont pas sereins. Même avec leur score parfait de la première étape, ils savent qu’ils n’ont pas le droit à l’erreur. Derrière eux, deux nations les talonnent, dont la Belgique victorieuse lors du mythique concours d’Aix-la-Chapelle, avec seulement une barre d’écart. Seuls 5 couples réalisent le double sans faute : les deux vestes rouges Mclain Ward et Elizabeth Madden pour les États-Unis, Jur Vrieling pour les Pays-Bas, l’Irlandais Darragh Kenny  et enfin le Belge Pieter Devos.

Pieter Devos et Dream of  India Greenfield lors du Global Champions Tour de Monaco Copyright : Auriane Guiot - Info Jumping
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Pieter Devos et Dream of India Greenfield lors du Global Champions Tour de Monaco
Copyright : Auriane Guiot – Info Jumping

La jeune Reed Kessler améliore son score et faute seulement une fois sur cette seconde manche. Mais la faute de Margie Goldstein-Engle ne permet pas aux Américains de conserver leur score initial. Ils gardent cependant la tête du classement provisoire car les Irlandais totalisent 8 points cette fois-ci, tout comme la Belgique.
Revanche prise pour les Néerlandais qui font une véritable démonstration en seconde manche en alignant 3 sans faute de : Bart Bles, Franck Schuttert et bien sur le double sans fautes de Jur Vrieling. Avec les Allemands  ils sont les seuls à faire ce que les Américains avaient réussi en première manche: le score vierge de pénalité. Grâce à cela, les deux nations se retrouvent sur la deuxième marche du podium.
L’équipe française de Thierry Pomel fait une contre-performance en ajoutant aux 12 points de la première manche, 16 nouveaux, portant ainsi le total de l’équipe à 28 points. Cette dernière se retrouve à égalité avec la Grande-Bretagne qui accumule 12 points en deuxième manche et se retrouve elle aussi avec 28 points au final.

Pour les résultats complets cliquez ici

Source: InfoJumping

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur, BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre, BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR), Bac Pro Conduite et Gestion d'une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest