Le retour de la Dame Américaine !

Dernière grosse réunion du week-end sur la piste d‘Hickstead, le grand prix dominical a réservé bien des surprises aux 49 engagés. Parmi ceux-là, quatre ont finalement préféré abandonner suite...
Beezie Madden lors du Global Champions Tour de Chantilly Copyright : Théo Caviezel / Info Jumping

Dernière grosse réunion du week-end sur la piste d‘Hickstead, le grand prix dominical a réservé bien des surprises aux 49 engagés.
Parmi ceux-là, quatre ont finalement préféré abandonner suite à des scores qui ne leur permettaient plus de prétendre à un classement. C’est de cette façon que Nicolas Delmotte, Cameron Hanley, Steven Whitaker et William Funnell ont choisi de préserver leurs montures respectives Number One D’Iso Un Prince, Dundee vd Dwerse Hagen, Lola V et Billy Angelo.

Premier cavalier à entrer en piste, Nicola Philippaerts impose la cadence et signe le premier parcours sans faute de l’épreuve ! Associé à Challenge vd Begijnakker il parvient à ne faire tomber aucune barre. Derrière lui suivront Michael Whitaker en selle sur Amai, Philipp Weishaupt en selle sur Chico 784, Julien Epaillard et Pigmalion du Rozel, Shane Breen associé à Golden Hawk, Johnny Pals et Vignet, Laura Kraut associée à Nouvelle, Bart Bles en selle sur Lord Sandro Ddh, James Paterson-Robinson et Boris III, Robert Whitaker aux rênes de Catwalk IV, Marie Hecart avec sa fidèle Myself de Breve, Bertram Allen et Romanov, Marcus Ehning sur son Plot Blue ; et enfin Elizabeth Madden et Cortes’C‘.

Beezie Madden lors du Global Champions Tour de Chantilly Copyright : Théo Caviezel / Info Jumping
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Beezie Madden lors du Global Champions Tour de Chantilly
Copyright : Théo Caviezel / Info Jumping

Si ces quatorze cavaliers se sont qualifiés aisément pour la seconde manche, d’autres voient les portes se fermer à un rien… C’est le cas de Reed Kessler qui fait tomber une petite barre avec Cylana, ou encore Marco Kutscher à qui la piste a réservé le même sort avec Liberty Son 2. Le puissant Embassy II, monture d’ Hans-Dieter Dreher, s’est également fait piéger par l’un des obstacles du tour qu’il laissera au sol en quittant la piste.

Certains tours ont étonné le public anglais cet après-midi. En particulier celui de Ben Maher qui faute à trois reprises avec la jeune Diva II qui est en pleine prise d’expérience.  Même sentence pour Pieter Devos qui sellait Echo D pour l’occasion, ou encore le Français Mathieu Billot qui présentait Pardoes.
Dure journée pour le Belge Olivier Philippaerts qui écope de 16 points de pénalités avec Zilverstar T, ainsi que pour Jade Hooke qui totalise 28 points de pénalités avec A New Era.

Après les émotions de la première manche, seuls les sans fautes sont appelés pour un barrage.  Premier à partir, Nicola Philippaerts en selle sur Challenge vd Begijnakker est victime de la difficile place d’ouvreur d’un barrage. Il faute à deux reprises et quitte la piste avec un faible espoir de podium. Derrière eux, Michael Whitaker et Amai (48,60 s) fautent également une fois et s’emparent de la première place provisoire. Ils seront suivi de près par Philipp Weishaupt et Chico 784 (48,91 s), en quatre points aussi. Déception pour Julien Epaillard et Pigmalion du Rozel qui terminent avec 12 points de pénalités.
Le premier double sans faute est alors signé Shane Breen et Golden Hawk qui prennent la tête en 52,88 secondes. Johnny Pals ne sera pas un grand danger pour le cavalier Irlandais. Avec Vignet il laisse tomber une barre et perd de vue le podium.
Bien représentée dans cette seconde manche, la gent
féminine n’a pas dit son dernier mot ! Laura Kraut et Nouvelle signent le deuxième double sans faute en 54,04 secondes et s’intercalent de cette façon à la seconde place provisoire.  Bart Bles et Lord Sandro Ddh fautent une fois dans l’arène et laisse leur place à James Paterson-Robinson en selle sur Boris III. Ce dernier est l’auteur du troisième double sans faute, et du plus rapide en 51,14 secondes! Il fait tomber Shane Breen, qui commençait à s’assoir confortablement sur la première marche, à la seconde place provisoire.
Comme Julien Epaillard, déception pour Robert Whitaker et Catwalk IV qui sortent de piste avec 12 points de pénalités. Et ce ne sera pas mieux pour la suivante, Marie Hecart en selle sur Myself de Breve. La Française fait tomber une malheureuse petite barre qui la prive d’une quatrième place.

Marie Hecart présente au Global Champions Tour de Chantilly Copyright : Théo Caviezel
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Marie Hecart présente au Global Champions Tour de Chantilly
Copyright : Théo Caviezel

Déjà victorieux et acclamé ce matin, le petit génie Bertram Allen a défoulé la foule de Hickstead. Associé à Romanov rien ne semblait pouvoir l’arrêter une fois en piste! Il déroule un barrage rapide et fluide et améliore de presque 4 secondes le temps de James Paterson-Robinson. Grâce à ses 47,09 secondes il prend la tête du provisoire. On a cru à sa victoire jusqu’à la fin, car même le maître Marcus Ehning ne parvient pas à abaisser le chronomètre. Il reste à 47,91 secondes avec Plot Blue et prend donc la seconde place provisoire de l’épreuve.
Mais comme rien n’est gagné jusqu’au dernier obstacle de la journée, il faut toujours se méfier du dernier cavalier. Et quelle cavalière ! Blessée à la clavicule il y a peu de temps Elizabeth Madden signe ici son grand retour.
Avec Cortes’C’ elle réalise le barrage le plus rapide en 46,01 secondes et s’empare tout simplement de la première place.

Une victoire d’autant plus importante pour la cavalière qui prouve qu’elle est bien de retour et qu’elle peut sérieusement prétendre à une sélection pour les jeux équestres mondiaux.

Résultats complets à retrouver ici

Source: InfoJumping

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur, BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre, BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR), Bac Pro Conduite et Gestion d'une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest