Lamaze, encore et encore !

Quel scénario nous a livré ce Grand Prix ! Il nous a emmené faire un bond en arrière de… trois ans ! En effet, en 2011, le canadien Eric Lamaze avait...

Quel scénario nous a livré ce Grand Prix ! Il nous a emmené faire un bond en arrière de… trois ans ! En effet, en 2011, le canadien Eric Lamaze avait remporté le Grand Prix de La Baule et quelques semaines après celui de Rome, avec le défunt surdoué Hickstead. Cette année, le champion olympique réalisait également ce doublé. Retour sur cette sensationnelle étape sur terres romaines !

La première manche de ce Grand Prix était pleine de rebondissements. Plusieurs grandes pointures du saut d’obstacles international échouaient, comme le couple champion olympique londonien Steve Guerdat et Nino des BuissonnetsMaikel van der Vleuten en selle sur VDL Groep Verdi NOP ou encore Scott Brash avec Hello Sanctos, qui fautaient tous à une reprise. En effet, le parcours construit par le reconnu chef de piste Uliano Vezzani se révélait épineux avec un triple en fin de parcours. Le premier parcours sans faute revenait à l’allemand Hans-Dieter Dreher, accompagné d’Embassy II, qui était imité trois cavaliers après par ses compatriotes Patrick Stühlmeyer sur Lacan, ainsi queDaniel Deusser avec Fyloe V Claeyssenhof qui se rectifiait sa contre-performance de seize points dans la Coupe des Nations. Katharina Offel, en selle sur B Once Z, d’origine allemande mais courant sous les couleurs ukrainiennes, ne touchait pas une barre mais écopait d’un point de temps, qui lui ouvrait quand même les portes de la seconde manche. Lui succédant, la première cartouche tricolore faisait son entrée. Pénélope Leprevost, double sans faute avec Flora de Mariposa vendredi, signait un tour vierge de pénalités avec cette même jument, qui prouvait là encore tout son talent.  Pour la Suède, Alexander Zetterman, en selle sur Cafino, quittait également l’arène romaine avec un sans faute. Deuxième français à se présenter, Kevin Staut, qui avait scellé Oh d’Eole pour l’occasion, fautait à l’entrée du double et à la rivière ; les deux compagnons finissaient vingt-deuxièmes. Le britannique Michael Whitaker concluait ensuite un parcours vierge, accompagné de sa fidèle monture VikingFrank Shuttert et Jur Vrieling se qualifiaient pour la seconde manche, sur leurs chevaux respectifs Winchester HS et Zirocco Blue VDL, et redonnaient ainsi l’espoir d’une victoire néerlandaise. Pieter Charles, en selle sur Murka’s Odie de Freven, la française Marie Hécart associée à Myself de Brève, etEric Lamaze avec Zigali PS parvenaient également à conclure un tour sans pénalités. Déception en revanche pour Simon Delestre et Ryan des Hayettes, qui survolaient tout le parcours mais pêchaient au triple.

Comme le règlement l’indiquait, treize couples étaient au départ de cette seconde manche qui servait de barrage. Hans-Dieter Dreher, premier cavalier à se présenter, faisait tomber une barre avec Embassy II, ce qui le privait d’une troisième place puisqu’il était relativement rapide. Katharina Offel faisait de même, en selle sur B Once Z. Patrick Stühlmeyer, accompagné de Lacan, réitérait sa performance de la première manche et se classait finalement sixième. Daniel Deusser, qui était associé à Fyloe V Claeyssenhof, fautait à une reprise et prenait son temps pour terminer son parcours, il finissait treizième. Première chance de victoire tricolore pour ce Grand Prix, Pénélope Leprevost et Flora de Mariposa s’élançaient avec une aisance consternante mais faisaient chuter une barre ; elles se classaient dixièmes. Alexander Zetterman déroulait un tour sans pénalités et vite, en selle sur Cafino et se retrouvait aux portes du podium. Michael Whitaker, tout comme à Rome en 2011 où il s’inclinait devant Eric Lamaze, signait un tour sans faute en 41,31 avec Viking et parfaisait son week-end italien avec une deuxième place. Le grand par la taille et le talent Frank Shuttert réalisait également le parcours vierge mais ne parvenait pas à accrocher le chronomètre du britannique Michael Whitaker, il complétait le podium avec Winchester HS. Son compatriote Jur Vrieling  ainsi que Pieter Charlesquittaient la piste avec un sans faute, avec leurs montures Zirocco Blue VDL et Murka’s Odie de Freven, mais leur point de temps de la première manche les privaient d’une éventuelle victoire. Dernière chance française, Marie Hécart alignait un sans faute rapide, associée à l’énergique Myself de Brève, mais son chronomètre l’éloignait d’un podium ; elles se hissaient à la cinquième place. Et comme nombre de sportifs le disent, le résultat n’est jamais définitif avant le passage de l’ultime concurrent ! Eric Lamaze le prouvait fort bien puisque avec Zigali PS, il réalisait un barrage à toute vitesse et s’octroyait la victoire !

Le canadien montre bel et bien qu’il est de retour sur la scène du jumping mondial, en remportant un nouveau Grand Prix après celui de La Baule la semaine dernière ! Le prochain rendez-vous du circuit Coupe des Nations se tiendra à St Gall le week-end prochain.

Résultats complets : cliquez ici !

Source: InfoJumping

  
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest
  
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur, BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre, BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR), Bac Pro Conduite et Gestion d'une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest