La Marseillaise en terres Françaises !

Ils étaient vingt-quatre cavaliers engagés pour prendre le départ sur la piste présenté parJulien Gonin, mais finalement seuls 16 d’entre eux se sont avancés dans l’arène. Le parcours de...
Jean-Luc Mourier lors du CSI ** de Macôn en Août 2013 Copyright : Auriane Guiot / Info Jumping

Ils étaient vingt-quatre cavaliers engagés pour prendre le départ sur la piste présenté parJulien Gonin, mais finalement seuls 16 d’entre eux se sont avancés dans l’arène. Le parcours de vingt obstacles répondait bien aux attentes d’un derby : une rivière barrée, un gué, des barrières, un saut de puce et deux sorties à extérieur de la piste en herbe entre autres.

Darragh Mccarthy endossait le rôle d’ouvreur de l’épreuve et a de ce fait pu montrer aux autres concurrents les obstacles les plus dangereux. Associé à HARLEQUIN PEARL il quitte la piste avec le lourd score de 16 points. Derrière lui, le Français Alexis Gautier faute à deux reprises avec sa fille de DIAMANT DE SEMILLY, SHERIE STAR, et termine sixième de l’épreuve. Vainqueur du grand prix 150 de vendredi, Niklaus Rutschi présentait cette foisEARL PERY’S CARO CH au public du Touquet. Après douze points de pénalités le Suissetermine douzième de l’épreuve. Son compatriote Manuel Pinto n’a pas eu la chance d’achever le tour. Comme la Française Dorothee Amar, il voit son parcours se finir précocement suite à une élimination sur le gué.
Entre alors en piste la jument selle française POLISSONNE DES NEYES sous la selle de Rene LOPEZ. Débordante d’énergie, cette jument de 11 ans a bien failli offrir le premier parcours sans faute de l’épreuve à son cavalier. Mais d’un refus, elle efface toute chance de victoire et place son cavalier à la quatrième place. C’est l’un des fils de la star BALOUBET DU ROUETqui fait son entré sur la piste après le représentant Colombien. Monté par Julien Gonin, QUARTZ DE PREUILLY ne parvient pas à boucler le tour sans faute et après douze points de pénalités, il rétrograde Julien à la onzième place. Il a été rapide, très rapide ! Premier à passer en dessous de la barre des 150 secondes, Guy Williams réalise un tour propre mais écope d’une malheureuse petite barre avec SKIP TWO RAMIRO. Il termine néanmoins troisième de l’épreuve. Alors qu’il était premier au classement provisoire, l’Anglais se fait dépasser par Andres RODRIGUEZ qui améliore d’une seconde son chronomètre mais faute lui aussi une fois.

Récent vainqueur du CSI ** de Cagnes-sur-merJean-Luc Mourier est bien connu dans sa région d’origine pour ses capacités de vitesse. En selle sur QUECHUA DE LA VIE, il commence son tour avec le galop le plus soutenu jusqu’alors vu dans l’épreuve. Mais le petit refus sur le directionnel en sortie de gué ajouté à deux autres barres le privent d’une place dans le trio de tête qui lui était assurée en cas de sans faute ou quatre points.

Dernière chance Française et avant dernier partant, Julien Epaillard présentait PIGMALION DU ROZEL dans cette épreuve. Le cavalier le savait, il fallait assurer le sans faute afin d’être sur de faire parti des deux premiers, et être rapide pour avoir une chance de podium en cas de tour pénalisé d’une barre. Julien réalise l’incroyable en alignant un sans faute et le chronomètre le plus rapide de l’épreuve!
Le Belge José THIRY est alors le seul à pouvoir conjurer le sort imposé par le Français. S’il réalise un tour sans faute plus rapide que 145,25 secondes. Mais dans sa soif de victoire il emmène deux barres avec lui et termine donc cinquième.

La France s’adjuge de ce fait le derby 2014 organisé par le Touquet. Après celui de La Baule, Julien Epaillard ajoute un nouveau derby à son palmarès.

Source: InfoJumping

Category: InfoJumping

  
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest
  
  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Categories
Jumping

Rapporté par

Pin It on Pinterest