La France victorieuse à La Baule !

Leur dernière victoire remontait au printemps 2010. Aujourd’hui contrat rempli pourPhilippe Guerdat et son équipe composée comme à Lummen, de Pénélope Leprévost, Aymeric de Ponnat, Jérôme Hurel et Kévin Staut. Le sélectionneur l’avait annoncé...
Info Jumping

Leur dernière victoire remontait au printemps 2010. Aujourd’hui contrat rempli pourPhilippe Guerdat et son équipe composée comme à Lummen, de Pénélope Leprévost, Aymeric de Ponnat, Jérôme Hurel et Kévin Staut. Le sélectionneur l’avait annoncé quelques jours auparavant, gagner La Baule était un objectif que lui et son équipe s’étaient donné. Après une première manche aux résultats mitigés, nos tricolores ont su trouver la clé pour remporter cette deuxième étape du circuit Coupe des Nations, étape qui comptait également pour leur qualification ! La Belgique et l’Irlande étaient également au rendez-vous mais la Suisse n’a quant à elle pas revécu la réussite qu’elle avait connue il y a deux semaines.

Tiré au sort en tant que première équipe à prendre le départ, l’Espagne envoyait Manuel Fernandez Saro en tant qu’ouvreur. Associé à Darius 5, l’Hispanique sortait de piste avec deux barres mises à terre, causées par le triple que Frédéric Cottier avait placé en fin de parcours. Un triple définitivement compliqué puisque Rodrigo Pessoa s’y confrontait également avec Status, son atout JEM, en fautant en milieu de triple, finissant ainsi son tour avec douze points de pénalités. C’est donc pour Denis Lynch que le public avait applaudi au premier sans-faute. Associé à son talentueux All Star 5, l’expérimenté Irlandais sortait indemne de la piste bauloise. Une scène répétée trois cavaliers plus tard pour Pénélope Leprévost qui confirmait la bonne forme de Dame Blanche van Arenberg. Un score qu’imitait également Aymeric de Ponnat associé au phénomène Armitages Boy, qui semble décidément à être allergique aux barres. Jérôme Hurel écopait quant à lui une faute deQuartz Rouge qui disputait ici sa seconde Coupe des Nations, mais la contre-performance du jour revenait à Kévin Staut. En selle sur Reveur de Hurtebise *HDC, le couple se jouait de malchance en essuyant deux barres en début de parcours. Marlon Modolo Zanotelliconfirmait quant à lui sa place dans l’équipe brésilienne en signant un tour proche de la perfection avec AD Clowni. Coté Belge la détermination était à l’ordre du jour, et Olivier Philippaerts ainsi que Gregory Whatelet confirmait cette directive en concluant un premier tour sans pénalité, aux rênes de Cabrio van de Heffinck et de Sea Coast Forlap Dc. La seule consolation du jour pour l’équipe helvète était le sans-faute de Jane Richard Philips avec Pablo de Virton. En effet, son score estompait celui de son compatriote Steve Guerdat qui accumulait vingt points de pénalités pour sa première Coupe des Nations avec Concetto Son. Après cette première manche, la Belgique était alors en tête devant la France.

  • Twitter
  • Google+
  • Facebook
  • LinkedIn
  • Pinterest

Photo : Denis Lynch & All Star 5. Copyright : Diane Pigaglio.

Une deuxième place dont la France a su profiter en seconde manche avec le privilège de repartir en avant-dernière position. Devant leur public, Pénélope Leprévost et Aymeric de Ponnat étaient résolus à rejouer le même acte qu’en première manche. Ces deux acteurs ont de ce fait confirmé leur rôle essentiel dans l’équipe tricolore, tout comme Jérôme Hurelqui corrigeait son score en insufflant un troisième score vierge. Un total vierge qui épargnait donc Rêveur de Hurtebise *HDC et son cavalier Kévin Staut d’un second tour. Victime de deux scores à huit points, la Belgique s’est donc vue relégué à la seconde marche du podium, malgré les deux doubles sans-faute de Gregory Wathelet et d’Olivier Philippaerts. Robert Splaine pouvait être satisfait de son équipe puisque l’Irlande ne comptabilisait que douze points au final, avec des performances relativement homogènes n’excédant pas huit points. A égalité avec eux, les Britanniques qui concluaient cette seconde manche avec un sans-faute des piliers de l’équipe, Ben Maher et Michael Whitaker. La cinquième place se partageait entre l’Espagne et le Brésil grâce à Sergio Alvarez Moya et Carlo 273 pour la péninsule ibérique et  Marlon Modolo Zanotelli pour le pays noctambule, qui ne comptaient aucune barre à leur compteurs. A noter également la nouvelle bonne performance d’Eduardo Alvarez Aznar allié au jeune crack Rockfeller de Pleville *Bois Margot, qui signait un nouveau sans-faute en Coupe des Nations. Enfin la Suisse n’était pas en forme aujourd’hui avec cette dernière place, qui comptait malencontreusement pour leur qualification à Barcelone.

Cette victoire francilienne confirme donc la forme de l’équipe nationale qui semble se consolider dans sa composition en vue des Jeux Équestres Mondiaux cet été, à Caen. De plus, la France assure un peu plus sa qualification à la finale en ajoutant cent points aux quatre vingt dix glanés il y a deux semaines à Lummen.

Résultats complets

Source: InfoJumping

Categories
Jumping
Tanguy

Créateur/Administrateur, BPJEPS activité équestre mention tourisme équestre, BTSA Développement Animation des Territoire Ruraux (DATR), Bac Pro Conduite et Gestion d'une Exploitation Agricole option Élevage et Valorisation du Cheval (CGEA EVC).

Rapporté par

Pin It on Pinterest