Haute-Normandie | Évreux : le manège de Tilly va reprendre vie sous la forme d’un cabaret équestre

Animation. C’est une cure de jouvence pour le vieux bâtiment du quartier Tilly. Un cabaret équestre va s’y installer en septembre. Une opération avantageuse pour la Ville, qui ne...
L’ancien manège de Tilly sera transformé en cabaret équestre au mois de septembre (photos Philippe Montaut)

Animation. C’est une cure de jouvence pour le vieux bâtiment du quartier Tilly. Un cabaret équestre va s’y installer en septembre. Une opération avantageuse pour la Ville, qui ne déboursera pas un centime.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

À l’abandon depuis plusieurs années, l’ancien manège Tilly va enfin renaître et être mis en valeur sous la forme d’un cabaret équestre. C’est ce qu’a annoncé le maire d’Évreux, Guy Lefrand (UMP), lors du dernier conseil municipal.

La Ville va mettre à la disposition de la société Le Manège de Tilly ce site d’environ 1 500 m², par le biais d’un bail emphytéotique de vingt ans. C’est Frédéric Mouquet qui va assurer la mise en scène du cabaret, avec ses 10 chevaux andalous. Après avoir goûté au plaisir de la cascade équestre, il avait créé Beïs Caval, sa société de spectacles, située à Rouvray (près de Vernon).

80 DÎNERS-SPECTACLES À L’ANNÉE

Le cabaret équestre, qui devrait ouvrir dans six mois, à la rentrée de septembre, proposera 80 dîners-spectacles tout au long de l’année, essentiellement le vendredi soir, le samedi soir et le dimanche midi. Plus de 300 spectateurs sont attendus à chaque rendez-vous.

La clientèle visée est avant tout locale et régionale mais ce cabaret équestre, unique en son genre en Normandie, devrait attirer aussi les Parisiens, par le biais des tour-opérateurs. Les chauffeurs de bus devraient déposer leurs passagers à proximité du manège, puis stationner un peu plus loin pour ne pas empiéter sur le parking du cinéma Pathé.

Cette opération n’offre que des avantages pour la Ville : le site va connaître une seconde vie et la municipalité n’aura rien à débourser. « Tout est financé par le privé, se réjouit Guy Lefrand. Et la ville percevra des recettes au lieu de dépenser de l’argent pour un bâtiment qui ne sert que de débarras. »Une redevance sera effectivement versée chaque année à la municipalité avec, en sus, une soirée de spectacle offerte par an. Lorsque le bail expirera, d’ici vingt ans, la Ville prendra possession du bâtiment remis à neuf.

Le groupe Morin (peinture, immobilier, isolation) est chargé de réaliser les travaux d’aménagement et de remise aux normes « tout en préservant le site. C’est un très beau bâtiment. Nous allons le relooker, refaire les façades », commente Olivier Chauvin, le président du groupe.

Entre 400 000 € et 500 000 € vont être investis dans des travaux divers et dans l’achat de matériel son et lumière. Avec ce cabaret équestre qui ne lui coûtera pas un centime, la Ville d’Évreux a trouvé son dada.

 

HISTOIRE
Ancienne abbaye, la caserne Saint-Sauveur, installée au pied de la colline Saint-Michel, a été construite à la fin du XVIIIe siècle. Après une première campagne de travaux de rénovation entrepris dès 1828, une extension de la caserne en
1874 permet l’accueil d’un régiment complet de cavalerie, soit six escadrons. Le manège a très probablement été achevé en 1876.
Après le départ du dernier régiment de cavalerie en 1938, il est transformé en gymnase et abri-grange.

Source:: Conseil des Chevaux de Haute-Normandie

Categories
Actu

Rapporté par

Pin It on Pinterest