Franche-Comté | Le Haras national de Besançon se décentralise en Haute Saône

Le Haras national de Besançon se décentralise en Haute Saône. Twitter Google+ Facebook LinkedIn Pinterest Grâce à une subvention du Conseil Départemental pour le développement des disciplines équestre et...

Le Haras national de Besançon se décentralise en Haute Saône.

Grâce à une subvention du Conseil Départemental pour le développement des disciplines équestre et grâce aussi à la mobilisation de l’équipe du CDE et du CDTE, l’attelage se développe en Haute-Saône via l’Ifce.

Après le hunter, l’éthologie, le CSO, l’équitation western c’est l’attelage qui bénéficie cette année de ces fonds pour perfectionner sa pratique équestre. Joël Monnet président du CDTE de Haute-Saône a fait appel au Haras national de Besançon pour former chevaux et cavaliers. Si l’année passée le stage avait réuni 5 meneurs, ce lundi 18 avril un groupe plus étoffé de 10 stagiaires et 8 chevaux était rassemblé au centre équestre du Frais Puits (70) pour une journée animée par notre collègue Frédéric Morin formateur en attelage du Haras national de Besançon.

Le groupe était somme toute très hétéroclite. Chevaux de selle, poney et chevaux de trait évoluaient ensemble dans la carrière avec des meneurs âgés de 13 à 71 ans. Certains professionnels avaient eux aussi fait le déplacement. Un témoignage parmis d’autres : celui de Sophie H. qui voit là l’occasion de se perfectionner car lors de la formation du BPJEPS cette discipline avait été survolée et qu’elle souhaite faire émerger dans son centre équestre malgré le coût de l’investissement. Il y a une vraie demande de la part des clients.

Cette journée bien remplie à tous égards, a commencé par une séance aux longues guides avec parcours de slalom, travail de la direction et des arrêts. Difficulté supplémentaire mais ô combien pédagogique, les meneurs se sont échangés les chevaux au cours des exercices et les premières difficultés apparues à pied ont pu être dépassées avant la mise à la voiture. L’après-midi les chevaux sont attelés et un travail commun reprend les bases et acquisitions de la matinée. Précision, justesse du geste, prise de décision ou réaction opportune, chaque conseil de Frédéric Morin est soigneusement détaillé et analysé en fonction du niveau, des attentes et exigences de chacun afin de permettre un travail progressif et efficace.
Une journée dense mais qui s’est déroulée dans une ambiance très conviviale car distiller le savoir-faire des Haras nationaux n’empêche nullement la bonne humeur.

Cet article Le Haras national de Besançon se décentralise en Haute Saône est apparu en premier sur Les Haras nationaux.

Source:: Haras-Nationaux

Categories
ActuFranche-Comté

Rapporté par

Pin It on Pinterest